Texte mditer :  L'air ne fait pas la chanson    

EXERCICES ÉDUCATIFS

Maternelles 4ans


Premire Primaire


Deuxime Primaire


Troisime Primaire


Quatrime Primaire


Cinquime Primaire


Sixime Primaire


Verbes, Conjugaisons


Tables de Multiplication


Enseignement Spcial


Jeux divers

La pdagogie moderne

Fermer Echec scolaire

Fermer Enfance et psycologie

Fermer Evolution de lenseignement du franais

Fermer L'abandon scolaire

Fermer L'aide l'cole

Fermer L'ducation aux mdias

Fermer LA DYSLEXIE

Fermer La Pdagogie de Projet

Fermer La pdagogie de lintgration

Fermer La pdagogie diffrencie

Fermer Lenseignement programm

Fermer Lvaluation selon la pdagogie de lintgration

Fermer Pdagogie des comptences

Visites

 3154942 visiteurs

 31 visiteurs en ligne

Nouvelles

18 2010 - par chadli mohamed le 2013.02.21 @ 7:21 PM

18 2010 

 

ɡ ء .

ɡ ɡ .

" " .

 


.

"-" ɡ ϡ 2009 "-".



ɡ .

"-" " " ( ) .

ɡ 18 2010.

ɡ ӡ ɡ .

( - )


- par chadli mohamed le 2013.02.21 @ 0:56 PM

 

6 7 2010  Microsoft   ɡ .

6 2010 . .

.

 

7 2010 ϡ ɡ .

.

 

ʡ
.

 






 
 
:

-         

-         

-         

-         

-         

-          Microsoft

 

 

 


La gnralisation des TIC la trane - par le 2012.01.01 @ 00:05 AM

 La gnralisation des TIC la trane


Le dpartement est en ngociation avec un oprateur de tlcommunication pour quiper 4 105 tablissements en TIC.

Lanc en 2005 en grande pompe puis rajust en 2008, le programme Gnie (gnralisation des technologies de l'information et de la communication dans l'Enseignement au Maroc) a toujours du mal dcoller mme si l'Etat lui a consacr un budget de 1 milliard 38 millions pour sa mise en uvre. En effet, depuis son lancement et jusqu' 2010, le programme n'a profit qu' 2 959 tablissements travers le Maroc. 

Pourtant, la stratgie visait l'quipement, l'horizon de 2008, de tous les tablissements en salles multimdias connectes Internet. Rappelons que la mise en uvre de ce programme repose sur trois axes, savoir l'infrastructure, la formation et le dveloppement du contenu numrique. Il a pour objectif de former 230 000 personnes (enseignants, inspecteurs, techniciens, chefs d'tablissement) aux techniques de l'information.

L'axe Formation revt une grande importance dans le cadre de cette stratgie tant donn qu'il vise la formation des enseignants et des cadres administratifs, maillon essentiel de la russite de ce programme, pour une utilisation effective des outils TIC mis leur disposition. L'approche retenue dans ce sens est la formation relais visant aboutir une formation de masse. Pour mettre au point ce processus, une quipe de formateurs principaux Master trainers a t slectionne et forme Rabat par des experts. Ces Masters ont leur tour form des formateurs rgionaux des 16 Acadmies rgionales de l'Education et de la Formation (AREF) du Royaume raison de 4 personnes par AREF. Ces derniers ont pour mission de former, au niveau rgional, le personnel des tablissements scolaires (coles, collges, lyces) compos de 2 3 personnes par tablissement de telle sorte que ces dernires forment leur tour leurs collgues. Dans chaque AREF, deux salles multimdias quipes sont mises la disposition des formateurs pour assurer la formation au niveau rgional. Paralllement cette action, le ministre a investi en 2011 un budget de 280.800 dirhams pour la rdaction et l'dition d'ouvrages de formation destins au corps de l'enseignement. 

Pour le volet Infrastructure, la direction en charge de ce projet a mobilis en 2011 un budget de 390 millions de dirhams pour l'quipement de 100 collges et 100 lyces. D'aprs une source au ministre, le dpartement mne actuellement des ngociations avec des oprateurs de tlcommunication travers l'ANRT pour quiper plus de 4 105 tablissements scolaires. S'agissant de l'axe relatif au dveloppement du contenu numrique, on apprend que la direction du programme Gnie a lanc un appel d'offres d'un cot de 53 millions de dirhams pour l'acquisition de ressources pdagogiques numriques relatives diffrents niveaux scolaires et diffrentes matires. Les contenus acquis sont mis la disposition des acadmies aprs leur validation par diffrents comits spcialiss dans la pdagogie et la didactique des matires. Le Laboratoire national de ressources numriques cr par le ministre a galement bnfici d'un financement de l'ordre de 3,3 millions de dirhams. Enfin, l'axe Dveloppement des usages qui consiste en la mise en place des mcanismes de suivi des cadres forms et des pratiques au niveau local a t davantage renforc en 2011 travers la production de supports de communication sous forme de cartables comprenant des documents ayant trait aux programmes enseigns ainsi que des CD contenant les diffrentes ressources acquises.


Axes de la stratgie

La stratgie visant la gnralisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'enseignement, adopte en mars 2005, s'appuie sur trois piliers importants et complmentaires :
- L'infrastructure, elle concerne l'quipement des tablissements scolaires en salles multimdias connectes Internet; 
- Le dveloppement de contenus, qui porte sur la mise en place de contenus pdagogiques numriques pour accompagner les programmes scolaires;
- La formation, qui vise donner notamment aux enseignants les bases ncessaires pour l'utilisation des multimdias. Dans le cadre de ce dernier point, un plan d'action ambitieux a t mis en place, en tenant compte des programmes de formation dj raliss cet effet.

lematin.ma


Prsentation du systme: Service National lectronique des permutations

Objectif

         Automatiser le processus de permutation des enseignants en dehors du mouvement national

         Le service National lectronique  des permutations est disponible depuis le dbut de lanne scolaire jusqu fin dcembre.

Fonctionnalits

  1. Saisie des demandes de permutation par les enseignants
  2. Validation des demandes de permutation par les dlgations
  3. Permutation des candidats et publication des rsultats par le service central
  4. Notification des candidats par le systme

Prrequis

  1. Synchronisation avec le rfrentiel RH du systme ESISE pour le chargement des candidats potentiels
  2. Synchronisation avec lannuaire des RH pour lauthentification des enseignants
  3. Synchronisation avec le systme Taalim.ma pour la notification des candidats

Saisie des demandes de permutation

          Lenseignant saisit son PPR, ses donnes personnelles  sont affiches

          Lenseignant valide ces donnes et procde la saisie des choix  (5 choix maximum Au niveau National) et la validation de sa demande

          Lenseignant remplit les conditions dligibilit (en activit, En classe ou en surnombre,  plus de cinq ans pour la retraite..)

          Lenseignant peut consulter en ligne les demandes  valides des autres candidats pour le mme cycle et la mme matire denseignement

Saisie des demandes de permutation

Exceptions

          Lenseignant conteste ses donnes  de base et informe son directeur pour procder aux changements ncessaires dans le module RH du systme E-SISE

          Les donnes de base de lenseignant son incohrentes et le systme alerte le candidat

          Dans les deux cas, le candidat peut enregistrer sa demande sans pouvoir la valider (la date de saisie de la demande tant un des critres de priorisation)

          Le candidat peut demander lannulation de sa candidature tant quil na pas t permut

Saisie des demandes de permutation

Validation des demandes

          La dlgation consulte la liste des demandes de permutation en cours, pour procder leur validation

          La dlgation consulte la liste des demandes dannulation pour validation

          La dlgation consulte la liste des demandes qui prsente des incohrences dans les donnes de base des enseignants

          La dlgation consulte la liste des demandes prsentant des anomalies dans le cas o un changement a t effectu sur les donnes critiques de lenseignant (dans le rfrentiel des RH) a postriori

          LAREF consulte toutes les listes prcites

Validation des demandes

Validation des demandes

Worflow des tats de la demande

Permutation des candidats

          Selon les critres de priorisation: Rapprochement de conjoint(Femme, Homme, Normal), date de recrutement, date daffectation ltablissement, date de saisie de la demande la seconde prs

          Le service central procde au lancement de la permutation le mois de janvier pour les demandes valides et non annules, le site est inaccessible pour la saisie

          Le service central valide les rsultats de la permutation avant leur publication

          Le central, lAREF et la dlgation consultent la liste des permuts

          Le candidat permut est notifi que sa demande a t satisfaite

Notification des candidats

          Le candidat reoit par email  :

          une copie de sa demande

          les notifications sur les changements dtats de sa demande: validation, rejet (incohrence ou anomalie), annulation, permutation

Administration et paramtrage

          Administration:

          activation/ dsactivation de la saisie des demandes des permutations.

          activation/ dsactivation de la validation de ces demandes par la dlgation.

          ajout de la priode du disponibilit du service National lectronique  des permutations au dbut de chaque anne scolaire 

          ge de retraite (par dfaut 60)

          Les conditions dligibilit sont paramtrables via une interface ddie

 


 "Le plan d'urgence n'a pas sauv l'cole publique"


Cest fait depuis samedi dernier ! Le rseau national de dfense de lcole publique a enfin vu le jour. Quel sera son rle ? A quel niveau les associations vont-elles agir pour venir en aide un secteur en souffrance ? Rencontre avec Sad Tbel, coordinateur de lEspace associatif, principal initiateur de ce projet.

Sad Tbel est conomiste de formation. Cest en 1998 quil intgre le mouvement associatif par le biais de lespace associatif. Pour ce fervent dfenseur des droits de lHomme qui est membre de lAMDH, lducation est galement un droit humain.

En quoi consiste le rseau national de dfense de lcole publique cr samedi dernier lors de la rencontre organise par lespace associatif ?

Il sagit pour nous de renforcer le tissu associatif. Pas lensemble des associations, mais celles qui souhaitent simpliquer dans cette dynamique. Comment ? Tout dabord par le renforcement de leurs capacits pour essayer davoir des outils suffisants pour analyser les problmes de lducation et de lenseignement, et aussi avoir des moyens dinterpellation et de plaidoyer. Ceci ne peut se faire qu travers un travail en rseau !

Qui fera partie de ce rseau ?

Ce rseau est un noyau de base constitu par les associations intresses par lcole inclusive, les associations de parents dlves, et dautres associations de droits humains qui sintressent la question de lducation. Ce rseau, ou ple, doit toucher aux diffrentes dimensions des questions de lducation. Nous voulons aller dans le sens dun nouveau contrat sur la question de lducation.

Comment cela peut-il se faire ?

Il faudrait que laction associative prenne sa responsabilit par rapport son propre rle, non pas par rapport au rle de lÉtat.
La socit civile doit interpeller cette ralit, en faire un sujet prioritaire. Ce qui se passe aujourdhui, cest que les associations qui travaillent sur lducation sont souvent des  associations de services  comme celles qui luttent contre lanalphabtisation, ou pour lducation de la petite fille rurale. On espre, par le biais du rseau, une mobilisation plus grande de la part des associations la question de lducation. Et ce quel que soit lintrt port au contenu, llve, au programme, ou encore la gouvernance.

Pourquoi le rseau sattellera-t-il uniquement dfendre lcole publique, et non pas lcole en gnral ?

Il est ncessaire de renforcer lcole publique en tant que pilier de lducation au Maroc. Sans critiquer lcole prive, celle-ci ne constitue pas le noyau central.
Lobjectif est de toucher la grande masse des lves. La crise de lducation nest pas encore rsorbe, mme avec la mise en place du plan durgence. Mis part peut-tre, sur le plan managrial.
Cursus scolaire, manuels, et contenu posent encore problme. Le grand atout du Maroc est ses ressources humaines. Si on investit de manire raisonnable sur les ressources humaines, nous risquons de tout perdre. Car les richesses du pays sont limites. Je doute que le phosphate puisse rpondre tous nos problmes.

Le rseau nempitera-t-il pas ainsi sur les plates bandes de lÉtat ?

La charte de lducation nationale avait ressorti que la socit civile doit aussi contribuer lpanouissement de lcole. La crise de lducation a plusieurs volets, internes (gouvernance, gestion,) et externes (vie scolaire). Sur ces derniers, chaque acteur doit agir. La vie scolaire est un volet sur lequel doit agir la socit civile. Cration de clubs de droits de lHomme, clubs de lenvironnement,

Parlez-nous justement du projet sur lcole inclusive dvelopp par lespace associatif.

Depuis trois ans, nous sommes sur un projet pilote appel lcole inclusive . Il sagit dimpliquer les acteurs, y compris lenfant, dans la vie de lcole. Crer une synergie entre linstitutionnel, les collectivits locales, les associations, et lenfant. Cette exprience a dur trois annes dans trois sites que sont Guercif, Sal et El Hoceima. Il sagissait de crer un espace parallle o tous ces acteurs contribuent lpanouissement de lenfant. Lobjectif est donc de dvelopper tout ce qui est extrieur aux cours.

Actuellement, des efforts ont tout de mme t raliss ce niveau. Quel rle peut apporter la vie scolaire ?

Au niveau de lcole, notamment les collges, la vie scolaire commence se dvelopper au Maroc. Avec la cration de clubs de cinma, de thtre, de presse.
Tout cela constitue le seul souffle possible pour ces lves pour pouvoir ressortir de ce systme assez ferm de lducation aujourdhui, pour slargir en tant plus oprationnel.

Selma T. Bennani

Source: Lesoir-echos.com


 Entretien avec 3 enseignants marocains : Entre attentes et dsillusion

Amliorer le taux de scolarisation, lutter contre lanalphabtisme et la dperdition scolaire, redonner confiance aux professeurs duniversit en leur donnant plus de moyens Ce sont l quelques priorits sur lesquelles le nouveau ministre devra srieusement travailler. Yabiladi a rencontr trois enseignants pour leur demander ce quils attendaient du nouveau ministre.

Les trois enseignants sont : Khadija, Attache pdagogique en informatique la Facult des Sciences El Jadida, Rabia, Professeur de mathmatiques la Facult des Sciences El Jadida et enfin Abdelghani, professeur des sciences physiques dans un collge Bouznika.

Yabiladi : Quattendez-vous du nouveau ministre de lEducation ?

Rabia : Je vais tre honnte, moi je nattends rien du nouveau ministre de lEducation ! Je suis tellement dsespre que je ne pense pas que les choses vont changer comme cela du jour au lendemain. LEducation au Maroc demande une longue rflexion long terme pour avoir au final des quipes comptentes, et aujourdhui il est urgent de rnover ce domaine.

Khadija : Dj, je ne vois pas de diffrence entre notre situation daujourdhui et celle davant le plan durgence lanc par lancien ministre de lEducation.

Abdelghani : Je nattends strictement rien pour la simple raison quun ministre au Maroc na aucun rle ! Il ne fait rien ! Les annes passent et rien ne change. Cest la politique du palais qui compte ! Un ministre chez nous ne fait que les petites besognes comme les affectations par exemple. Que va-t-on donc attendre de lui ? Alors quon est en pleine transition, dans lattente du nouveau gouvernement, 25 ambassadeurs viennent dtre nomms ! Tout est dit ! Normalement les tudes sont un escalier social. Aujourdhui, on trouve des docteurs dans diffrentes disciplines qui sont chmeurs. Quest-ce que tu vas attendre dun enseignement qui va dans ce sens l. Ltat na plus besoin de gens cultivs. Le principal pour lui cest que ses enfants tudient dans de bonnes coles, par contre nous le peuple, il sen fiche. Lui nattend plus rien de nous et nous, le peuple, on attend plus rien de lui !

Quels sont les difficults auxquelles vous devez faire face dans votre quotidien en tant quenseignant ?

Rabia : Le premier et grand problme que rencontrent mes tudiants est quils ne parlent pas le franais, langue utilise par certains professeurs pour donner les cours. Au lyce, on leur enseignait en arabe et quand ils sont arrivs luniversit, il y a eu un vide. Ils ont d faire face des problmes de comprhension tel point que certains tudiants sont obligs de chercher dans le dictionnaire les mots quils nont pas compris durant le cours.

Khadija : De mon ct, ce qui me paralyse dans mon travail, cest le manque de matriel. Pourtant on est dans la recherche scientifique et on na pas, par exemple, des laboratoires de recherche quips dordinateurs puissants. Ce qui me drange aussi cest la manire dont sont organiss les modules. Par exemple, si un tudiant rate un module, il risque de ne pas avoir sa licence cause de ce module manquant. Ce qui va lui donner du fil retordre et le dmoraliser. L'ancien systme tait mieux. A notre poque par exemple, un tudiant qui avait la moyenne gnrale, pouvait passer en classe suprieure, mme sil navait pas la moyenne dans une matire. Jai par exemple des tudiants qui sont trs bons en chimie mais qui ne le sont pas ncessairement en mathmatiques et chaque fois ils ont des mauvaises notes dans cette matire. Enfin, je voudrais insister sur le fait que les enseignants ne sont pas bien pays au Maroc. Certains sont moins pays que celui qui fait du bi' ou chra (du petit commerce) !

Abdelghani : Je sais bien que le matriel a de limportance mais quand tu as la foi, tu peux tout faire et surmonter cette difficult du manque de moyens. Moi aussi je manque cruellement de matriel dans ma classe. Mme la craie est dune mauvaise qualit ! Mais ce qui est encore plus grave, cest que lesprit de lenseignement a disparu. Lcole est devenue un passe-temps pour les lves et un gagne-pain pour les professeurs. On nest plus rien.

Rabia : Il y a une chose que je trouve anormale aussi et qui ne touche pas ncessairement lUniversit mais plutt le collge et le lyce, ce sont les heures supplmentaires que certains professeurs donnent aprs leur cours. Je ne comprends pas pourquoi ces cours ne sont pas donns durant la classe. Je me demande alors que fait ce professeur en classe, sil est encore oblig de donner des heures supplmentaires ct ? Sans oublier que les heures supplmentaires cotent cher. Les familles dpassent un budget norme pour les heures supplmentaires de leurs enfants. Les prix varient entre 50 500 dirhams lheure, cela dpend des matires. Il y a des professeurs qui donnent des heures supplmentaires des classes entires et exigent quon les paie avant le dbut du cours.

Abdelghani : le succs des heures supplmentaires est simplement caus par le fait que lcole ne rpond plus aux aspirations ni des lves ni des parents.

Abdelghani, tes-vous heureux de partir la retraite  et que retiendrez-vous de ces 36 ans d'enseignement ?

Effectivement, je pars la retraite dans quelques jours. Je devrais tre heureux mais je ne le suis pas au fond parce que jai toujours besoin de ce contact avec les lves et de ressentir cet amour du partage du savoir. Cest la seule richesse de ce mtier. Jai gard de trs bons contacts avec mes lves. Ceux qui ont russi sont devenus directeurs de socit, enseignants et mdecins. Et ceux qui nont malheureusement pas russi ont mal tourn. Il y a en a qui ont t en prison ou qui sont devenus dealers de drogue. Quils aient russi ou chou dans leur vie, ce que je remarque est quils me respectent toujours aujourdhui.

Comme je dis toujours, jai malheureusement choisi lenseignement. Je dis malheureusement parce quaprs toutes ces 36 annes denseignement, je me rends compte que jaurais d faire autre chose. Dune part, je suis dgot, et dautre part je narrive pas avoir ne serait-ce quune petite lueur doptimisme pour lavenir des enfants. Quest-ce quon a fait durant ces 36 ans ? Quest-ce quon a russi ? Rien. Franchement rien. Moi jai form des centaines dlves par an. O sont aujourd'hui ces gnrations dlves ? Quand jai choisi au dpart la voie de lenseignement ctait parce que je pensais que le professeur tait la cl des problmes sociaux. Mais je me suis rendu compte au fil des annes quun enseignant est devenu un mercenaire sans transmettre aucun message aux lves.

Source : Yabiladi.com


DbutPrcdent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
 
 
 
Le franais


Franais 3AEP

Franais 4AEP

Franais 5AEP

Franais 6AEP








Calendrier
Recherche



Devinette

Je peux lire dans vos penses. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

^ Haut ^